Objectif 3 : Améliorer l’accès des communautés rurales à l’eau potable et à l’assainissement

The Hunger Project (THP), à travers son programme WASH (eau, assainissement et hygiène), travaille à garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement des communautés rurales. La gestion durable des ressources en eau passe également par l’autonomisation des communautés à travers le renforcement de leurs capacités à s’assurer un meilleur accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène.

Objectifs spécifiques

  1. Réduire l’incidence des maladies hydriques
  2. Accroître l’accès et l’utilisation des sources d’eau potable
  3. Accroître l’accès et l’utilisation d’installations des infrastructures d’assainissement
  4. Sensibiliser sur l’importance de l’hygiène et de l’utilisation des infrastructures d’assainissement

Description de l’action

De nombreuses communautés n’ont pas, ou peu, accès à des sources d’eau potable, à l’assainissement de base et aux infrastructures d’hygiène. Cet état de chose a entre autres pour conséquence une augmentation des maladies hydriques. L’accès à l’eau relève d’un parcours difficile, surtout pour les femmes qui doivent parcourir de longues distances à pied pour recueillir de l’eau qui, pour la plupart du temps, est à la fois impropre et insalubre.
Les épicentres abordent ce problème en forant de nouvelles sources d’eau potable, en créant et en formant des comités communautaires de gestion de ces points d’eau, en formant des animateurs pour sensibiliser les communautés à l’hygiène et à l’utilisation des infrastructures d’assainissement (latrines, fosses à ordures, dispositif de lave-mains, etc.), et en améliorant l’accès à l’eau et aux infrastructures d’assainissement dans les écoles.
En outre, THP accorde une importance particulière au partage des données précises et actualisées sur ses interventions en matière d’assainissement avec les membres de la communauté et les autorités étatiques. Les données WASH sont partagées par le biais d’outils participatifs, notamment les tableaux de données communautaires, qui permettent aux membres de la communauté de visualiser les progrès réalisés dans des domaines tels que l’amélioration de l’assainissement.

Pourquoi THP travaille-t-il sur le WASH ?

L’amélioration de l’accès à l’eau potable est cruciale pour réduire les maladies hydriques et pour donner plus de pouvoir aux femmes. Réduire la distance que les femmes parcourent pour aller chercher de l’eau, c’est leur donner plus de temps pour leurs propres activités financières ou personnelles ; Ceci impacte la qualité de vies des familles et de la communauté entière.
De plus, 70 % des réserves mondiales d’eau douce sont consacrées à l’agriculture. Il est donc essentiel de disposer de techniques efficaces de conservation de l’eau. Plus de 78 % des personnes les plus pauvres du monde vivent dans des zones rurales et dépendent principalement de l’agriculture et des activités connexes pour leur subsistance. Le bien-être de ces petits exploitants agricoles est étroitement lié à l’environnement naturel. Ils sont ainsi très vulnérables à la destruction de l’environnement, aux pénuries d’eau et aux changements climatiques.
En donnant aux communautés rurales les moyens de promouvoir la mise en œuvre de techniques de conservation de l’eau et de développer de nouvelles ressources en eau, le programme WASH soutient la résolution des problèmes de pénurie d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

Activités principales

Les activités suivantes sont essentielles à la réussite de ce programme :
Formation sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) : THP forme les membres de la communauté dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH). Les principaux sujets abordés dans ces formations sont l’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement, les pratiques d’hygiène de base.
Formation des animateurs dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) : THP offre des formations aux animateurs sur l’utilisation, le monitoring et la réparation des infrastructures d’eau. THP dispense également des formation le transport et le traitement de l’eau afin que les animateurs puissent animer des ateliers dans toute la communauté pour élargir les connaissances de base.
Mise en œuvre des techniques de conservation de l’eau : THP mobilise les communautés pour qu’elles lancent des projets d’irrigation au goutte-à-goutte, qui minimisent l’utilisation d’eau et d’engrais en permettant à l’eau de s’écouler lentement jusqu’aux racines des plantes. THP aide les communautés pour qu’elles développent des systèmes de captage d’eau, qui recueillent l’eau de pluie d’un toit ou d’une autre surface et la stockent pour un usage futur.
Développer de nouvelles sources d’eau durables : THP donne aux communautés locales les moyens de construire de nouvelles sources d’eau et de réparer les sources d’eau existantes, THP fournit des équipements et des formations pour tester et pomper l’eau, et fait pression sur les gouvernements locaux pour qu’ils consacrent des ressources publiques à des projets d’infrastructures hydrauliques.