Objectif 2 : Rendre autonome les femmes et les filles dans les communautés rurales

The Hunger Project croit fermement que l’autonomisation des femmes pour qu’elles soient des agents de changement clés, est un élément essentiel pour éradiquer la faim et à la pauvreté. Partout où THP travaille, ses programmes visent à soutenir les femmes et à renforcer leurs capacités.
Réaliser de réels progrès dans l’éradication de la faim et de la pauvreté signifie mobiliser les femmes – et les hommes dans tous les secteurs afin de garantir aux femmes l’accès aux droits, aux ressources et aux intrants nécessaires pour mener une vie saine et productive.

Objectifs spécifiques

  1. Accroître le leadership et l’autorité des femmes au niveau local
  2. Accroître les opportunités économiques pour les ménages ruraux, en particulier pour les femmes
  3. Améliorer la santé des femmes et des jeunes filles
  4. Favoriser un environnement propice au leadership et à l’autorité des femmes
  5. Améliorer la parité garçons et filles dans l’éducation

Description de l’action
En 1998, l’ensemble du personnel de The Hunger Project et ses et ses partisans avaient été confronté à la réalité que la cause la plus fondamentale de la faim qui persiste dans le monde est l’assujettissement sévère, la marginalisation et le manque d’autonomie des femmes. Cette mobilisation a fait évoluer la méthodologie d’intervention de l’organisation et l’autonomisation des femmes est devenue l’une des priorités absolues des programmes de The Hunger Project.
Le programme d’autonomisation des femmes (WEP) de THP et les formations spécialisées d’animateurs permettent aux femmes de rechercher des postes de responsables et de leaders et forment tous nos partenaires aussi bien les hommes et les femmes, à prendre la responsabilité d’améliorer la vie des individus de leurs communautés.
Pour renforcer notre impact, le WEP a créé l’indice d’autonomisation des femmes afin de mesurer les progrès réalisés dans les aspects multidimensionnels de l’autonomisation des femmes. Cet indice est propre à THP et permet d’informer et d’améliorer nos programmes qui visent l’autonomisation des femmes.

Pourquoi THP travaille-t-elle sur l’autonomisation des femmes ?
Pour éradiquer la faim, il est absolument essentiel de surmonter l’inégalité entre les hommes et les femmes. Les femmes ont souvent porté la lourde responsabilité de répondre aux besoins de leur famille. Cependant, elles sont souvent privées des ressources, des informations et de la liberté d’action nécessaires pour remplir ce devoir. Lorsque les femmes sont autonomisées, c’est toute la société qui en bénéficie. Leurs familles sont en meilleure santé, le taux de natalité, la malnutrition infantile et la mortalité infantile sont réduits. Beaucoup plus d’enfants vont à l’école, y compris les filles, la productivité agricole s’améliore et les revenus augmentent. Par conséquent, l’autonomisation des femmes est une composante essentielle de tous les programmes de The Hunger Project.

Activités principales
Atelier sur le programme d’autonomisation des femmes (WEP)
Ce programme spécialisé propose une série de formations intensives aux femmes et aux hommes sur les droits légaux et reproductifs des femmes, ainsi que des ateliers qui visent à sensibiliser l’ensemble de la communauté aux contributions vitales et souvent négligées des femmes à leur famille et à leur communauté.
Formation des animateurs sur l’autonomisation des femmes : THP propose des formations pour les animateurs du programme WEP. Ces animateurs, hommes et femmes, sont les parfaits messagers de ce que les femmes sont capables d’accomplir lorsqu’elles sont autonomisées. Il leur est plus facile d’atteindre d’autres femmes et de leur offrir des informations, des témoignages personnels, des démonstrations pratiques et des encouragements pour l’adoption de nouvelles pratiques.
Formation en matière de santé et de nutrition : Lors des formations dans les épicentres de THP, les femmes participent à des ateliers au cours desquels des professionnels de la santé leur expliquent les bases de la nutrition pour les enfants et les mères, ainsi que l’importance des soins pré et postnatals.
Programme de microfinance : THP forme et responsabilise les membres de la communauté dans le domaine de la microfinance, en mettant l’accent sur les agricultrices, qui produisent 80 % de la nourriture des ménages en Afrique subsaharienne. Les participants apprennent à augmenter leurs revenus et à utiliser leurs économies pour améliorer la santé, l’éducation et la nutrition de leur famille. 60% des participants au programme de microfinance de THP sont des femmes.