Objectif 1 : Mobiliser les communautés rurales qui à fixer et à réaliser en permanence leurs objectifs de développement

La mobilisation des communautés est au cœur du travail de The Hunger Project (THP). Elle vise à impliquer les individus dans le processus de développement en renforçant leurs compétences en matière de leadership, en encourageant leur participation à la gouvernance, en améliorant la qualité de cette gouvernance et en introduisant des sources durables de revenus et des soutiens en nature pour que ces processus se poursuivent et se développent au fil du temps.
Objectifs spécifiques
1) Accroître les capacités et les performances des dirigeants locaux
2) Accroître la participation de la communauté à la société civile et à la gouvernance
3) Améliorer la collaboration de la communauté avec les autorités locales et les autres parties prenantes et acteurs du développement
4) Créer des épicentres financièrement autonomes
5) Promouvoir un environnement dans lequel les individus se sentent habilités à répondre à leurs propres besoins et à ceux de leur communauté

Description de l’action
Les activités de mobilisation sont l’un des tout premiers contacts que le personnel de The Hunger Project a avec les leaders et les membres de la communauté de l’épicentre. Après avoir identifié une potentielle communauté d’épicentre, une équipe de THP se déplace vers elle. Cette équipe rencontre les leaders et chefs traditionnels pour leur présenter The Hunger Project et décrire la méthodologie d’intervention. Ensuite, une évaluation de l’intérêt de la communauté pour un partenariat visant à mettre fin à la faim et à la pauvreté est faite.
Lors des voyages ultérieurs dans la communauté, l’équipe de THP commence à animer des ateliers de Vision, Engagement, Action (VEA) et, éventuellement commence aussi à organiser des formations sur divers thèmes. Ce programme consiste à former les leaders de l’épicentre pour qu’ils disposent des outils nécessaires pour réussir dans leur rôle, à former des animateurs au niveau de l’épicentre, à établir des comités communautaires fonctionnels dans chacune des thématiques et à organiser l’épicentre en une institution légalement reconnue pour la durabilité et le renforcement des capacités de la communauté.
Dès que la méthodologie de THP s’enracine, les programmes commencent à fonctionner sur l’initiative de la communauté, grâce à la direction des comités et des animateurs, avec des visites continues du personnel national de THP et des partenaires locaux.

Pourquoi THP travaille-t-elle sur la mobilisation ?
La mobilisation de la communauté est l’une des composantes essentielles pour que la stratégie s’enracine. Sans l’implication de la population locale, et sans un leadership local fort, il est impossible pour la stratégie de l’épicentre de changer efficacement les mentalités et les comportements. L’approche de THP visant à favoriser un développement conduit par la communauté repose sur le fait que le partenaire chargé de la mise en œuvre agit comme un catalyseur des ressources locales, et constitue donc la base de l’efficacité de l’ensemble de la stratégie.

Activités clés
Les activités suivantes sont essentielles à la réussite de ce programme :
Formation des comités : THP forme les membres de la communauté aux processus démocratiques qui favorisent des élections ouvertes et une représentation équilibrée des hommes et des femmes. Les épicentres sont gérés par un comité exécutif, mais peuvent également avoir des comités sectoriels pour superviser des activités spécialisées.
Formation au leadership : THP forme les individus et les membres des comités aux principes d’un leadership fort, à la mobilisation des ressources et à la création d’un plan stratégique. La formation au leadership couvre également les transitions de pouvoir, les limitations de mandats et la démocratie représentative.
Atelier « Vision, engagement, action » (VEA) : L’atelier VEA est la pierre angulaire de la méthodologie de la THP. L’atelier est conçu pour transformer les mentalités de résignation en la conviction que tout individu peut changer sa propre vie. THP organise des VEA en continu et il peut s’agir de grand ou petit rassemblement, couvrant des thèmes généraux ou des sujets spécifiques à un secteur.
Plan de durabilité : En tant qu’élément clé de l’autonomisation, chaque épicentre élabore un plan de durabilité lors de la phase IV de la stratégie des épicentres. Ce plan est élaboré avec le personnel de THP et la communauté afin de définir les lignes directrices, les processus et les objectifs de l’épicentre pour poursuivre son développement.
Présentations des données de la communauté : Le programme en charge de suivi et de l’évaluation du bureau national de THP organise des sessions pour présenter les données des programmes locaux aux membres de la communauté, ainsi que des explications sur la manière d’interpréter les informations visuelles et statistiques.